L’Internet des objets (IoT) explose ces derniers temps et se place comme un incontournable des innovations du monde de demain. Cette technologie construit progressivement le début d’une relation durable entre les Hommes et les objets afin de faciliter la vie des particuliers mais également des entreprises. Mais, plus précisément… Quel est le potentiel de l’IoT et sa place parmi les autres technologies du moment ?

___________________

Le monde change vite, et les habitudes de consommation se transforment à un rythme effréné. Les technologies ouvrent des opportunités que l’on ne soupçonnait pas avant, et une nouvelle économie émerge apportant avec elle de nouveaux business models. On entre désormais au cœur d’une nouvelle économie où ce sont les individus qui sont les premiers producteurs de la nouvelle ressource à haut potentiel : la donnée.

Entre la donnée réelle, environnementale, humaine, économique… de nouvelles opportunités s’ouvrent sur toutes les industries. Ce qui amène l’IoT à une position centrale, capable d’expliquer, et surtout d’illustrer la transformation digitale en cours. En effet, l’installation de capteurs et d’objets connectés entraine une explosion des données récoltées, et donc des nouveaux usages qui y sont associés : en B2B, l’amélioration des processus de supply chain, en B2C, la vente ou l’amélioration des services digitaux pour les consommateurs par exemple.

giphy (6)
Cool.

Pourquoi c’est important ?

L’IoT est définitivement un sujet du moment puisqu’il permet un bouleversement des codes établis, à savoir de nouvelles opportunités pour les entreprises qui s’en saisissent, et une menace pour celles qui en ignorent le potentiel et les usages. On n’imagine plus vivre sans notre téléphone portable, l’objet connecté par excellence, et bientôt, les bâtiments connectés afin de limiter le gaspillage énergétique par exemple.

Cependant, l’explosion de la donnée implique également de devoir gérer un plus grand nombre d’informations. D’où l’émergence de « data lakes » (littéralement des « lacs de données ») qui contiennent à la fois de la donnée structurée (un fichier Excel par exemple) et non-structurée (du texte intégré dans une image, plus difficile à analyser). Or aujourd’hui, seulement 20% de la donnée est structurée, c’est-à-dire exploitable par les technologies actuelles. Même avec un très fort potentiel, l’IoT est donc obligé de s’associer à d’autres technologies, comme les technologies cognitives ou intelligences artificielles / intelligences augmentées, pour comprendre, analyser, et traiter ces données non structurées.

En l’associant à d’autres technologies innovantes, comme l’analyse Big Data, l’Analytics, le Cognitif, ou la Blockchain, de nombreux cas d’usages deviennent possibles dans de nombreux secteurs : l’automobile, l’Aerospace, l’énergie, la grande distribution, la ville intelligente…

Internet-of-Things-01

L’IoT concrètement

Comment ça marche et comment peut-on l’associer avec d’autres technologies ? 

Détection et Mesure : Un capteur connecté mesure par exemple la température qu’il y a dans un appartement. (Jusque-là rien de fou, l’IoT tout seul ne sert à rien). Généralement, les capteurs mesurent des données physiques (réelles et continues) dont nous n’avons pas forcément conscience, comme la température, la pression, la luminosité…

Conversion et Récupération : Le signal analogique est converti en donnée numérique (langage binaire) et envoyé sur une plateforme de récupération de données.  A ce moment-là, on récupère les données et on les traite car les données ne sont pas structurées.

Traitement et interprétation : Le traitement peut se faire à partir de modèles statistiques. A partir de là, on interprète la donnée récupérée, soit à travers l’humain, soit à travers de l’intelligence artificielle si on veut le faire de manière automatique. Mais l’homme intervient toujours, et décide à la fin (il valide les décisions le plus souvent).

La dernière étape soulève de nouvelles questions car il faut réfléchir à d’autres interprétations et usages, pour voir ce qu’on peut exploiter à partir de l’IoT. Le travail de l‘homme va donc devenir plus intellectuel et riche, puisque c’est ce qui va apporter de la valeur business. Qu’est-ce qu’on peut faire avec ? Comment peut-on corréler les différentes données entre elles ?

Capture-d_écran-2015-08-07-à-18.04.10-e1438964014704partie-2-orange.jpg

source Infographie IoT

3 exemples très simples déjà existants :

  • Utilisation d’un robot virtuel dans le cadre de la domotique (maison intelligente) : communication simplifiée entre l’homme et la machine, « Ferme-moi les volets de ma chambre », ou réglage de la température du chauffage ou de la lumière si personne n’est présent dans la maison, pour optimiser la consommation énergétique.
giphy-downsized-large
« Allume la lumière » 
  • Utilisation de la voiture connectée : Si on détecte que tous les essuie-glaces s’activent dans une zone précise, cela veut dire qu’il pleut, donc que le trafic est ralenti à cause d’embouteillages, donc le GPS va anticiper et rediriger automatiquement vers d’autres itinéraires pour fluidifier la circulation.
  • Autre exemple voiture connectée : On détecte un freinage brusque de plusieurs voitures en même temps sur la même zone, donc détection d’un accident, donc notification envoyée aux équipes de secours directement pour ne pas perdre du temps et redirection GPS des voitures qui affluent vers la zone.

Beaucoup d’autres usages peuvent être imaginés pour développer l’IoT. Il ne reste plus qu’à les trouver ! 😉

Merci à Serge Bonnaud, Europe Technical Leader – IBM, pour ces précieuses informations sur l’IoT !

___________

Hadjare Zerrad 
Community & Project Manager
Relations Universitaires – IBM France

Advertisements