La prise de conscience collective des enjeux liés à la disponibilité des données massives (Big Data) à large échelle provenant de sources multiples et hétérogènes a été à l’origine du mouvement qu’on observe aujourd’hui autour de la transformation numérique. Les sciences de la donnée (Data Science) sont bien plus anciennes que le phénomène « Big Data » qui a pris de l’ampleur à cause d’un changement de paradigme. Aujourd’hui Les connaissances méthodologiques et algorithmiques dans l’analyse et l’interprétation des données rencontrent des capacités de calculs inégalés et surtout des quantités de données numériques disponibles en abondance. Ces deux dernières ne cessent de croitre et peuvent parfois compenser la performance méthodologique du traitement de la donnée.

Cette transformation numérique ambiante et inévitable s’accompagne de profondes mutations touchant tous les secteurs de la société : (i) son économie, à travers l’émergence de nouvelles formes de production et de commercialisation des biens et des services ; (ii) ses règles et ses institutions en remettant en cause les modes traditionnels de réglementation, de gouvernance, de formation et de construction de la confiance ; (iii) ses fondements éthiques par la remise en cause de la protection de la vie privée. Sur tous ces aspects, le Big Data est générateur à la fois d’opportunités et de risques. Ses verrous doivent être abordés en replaçant les défis scientifiques qui relèvent des mathématiques et des sciences informatiques (apprentissage par machine, accès sécurisé aux données et aux services, sécurité des infrastructures, cloud computing, visualisation, interaction ou co-évolution Homme-machine) dans une dynamique plus large d’appropriation sociale des technologies du Big Data et d’anticipation de modèles d’affaires innovants ainsi que de la juridiction de l’immatériel. Pour favoriser l’émergence de recherches à fort impact sur ces thèmes, l’Université Paris-Saclay , avec ses partenaires comme l’Inria, Telecom-Paris-Tech, l’Université Paris-Sud, l’Ecole Polytechnique, le CEA, le CNRS et bien d’autres, a su créer des dynamiques interdisciplinaires à travers l’institut de la Société Numérique (ISN) et de celui de « Center for Data Science » (CDS) et bientôt à travers les deux nouvelles chaires de l’Initiative d’Excellence (Idex) Paris-Saclay sur le Big Data.

Cette première édition de la Convention d’affaires Big Data offre l’opportunité de croisement de compétences, de savoir faire et d’expression de besoin entre le monde académique et les industriels qu’ils soient des grands groupes ou des start-up innovantes avec des intervenants de premier plan.

Pour plus d’informations et inscription, se rendre sur le site:

http://www.inria.fr/centre/saclay/actualites/business-convention-on-big-data

nozha photo vf

Advertisements